Ramadan Et Sports : Les Conseils De Dr Aloyse Diouf

Ramadan Et Sports : Les Conseils De Dr Aloyse Diouf

Seneweb Le 2016-06-08  Source

Chaque année, lorsqu'arrive le ramadan, la pratique d'un sport intense suscite moult questions. Doit-on faire certains sports pendant le ramadan ? Le Docteur Aloyse Waly Diouf, directeur du Service national de l'éducation et de l'information pour la santé (Sneips), interrogé par Seneweb, donne quelques conseils.

«Ce que nous pouvons recommander, c'est que ce sport ne doit pas être intensif durant la journée alors que l'on jeûne. Oui, il n'est pas conseillé que la personne en plein jeûne puisse faire du sport de manière intensive, parce que lorsqu' on fait du sport intense, on perd rapidement des liquides. Or, l'organisme a besoin de compenser ces pertes et le manifeste par une sensation forte de soif. Malheureusement, en journée de ramadan, le sportif qui a jeûné ne peut pas boire automatiquement pour compenser ces pertes hydriques. Ce qui installe son organisme dans une situation de souffrance avec déshydratation et risque d'hypoglycémie », avertit le Dr Diouf.

Ce qui est préconisé, selon lui, c'est de réadapter son activité sportive. «Il faut faire une activité sportive modérée, de maintien, comme la marche : faire quelques 15 ou 20 minutes de marche, du footing, mais que cette activité-là ne se fasse pas à distance de l'heure de la rupture, puisque cela permettra à l'individu, une fois chez lui de pouvoir se reposer et, au moment de la rupture, consommer de l'eau pour satisfaire les besoins en eau de son organisme", explique le docteur. Aussi, ajoute-t-il, «on peut aussi s'entrainer le soir après la rupture. En ce moment, le jeûneur-sportif a la possibilité de pouvoir directement compenser toutes les pertes. Ce qui n'est pas conseillé, c'est vraiment de devoir faire du sport intensif au moment où on est en plein jeûne et loin de l'heure de la rupture. Ca, il faut le comprendre. Quand on fait du sport alors qu'on est loin des heures de rupture du jeûne, on soumet notre organisme à des dysfonctionnements qui retentissent tôt ou tard», prévient le Dr Aloyse W. Diouf.

En résumé, «il faut que chaque sportif réadapte ses horaires de pratique de sport et réduise l'intensité de ses exercices physiques », indique le toubib.


Auteur: Youssoupha Mine - Seneweb.com

→ Lire l'article au complet sur Seneweb



Nous vous recommandons

Société

Macky Veut Faire Bondir Son " Puma"

Seneweb

Société

La direction du Livre freiné par l'Armp

Seneweb