Stephen Curry, LeBron James, Chris Paul, Kobe Bryant... Les stars de la NBA unies contre Trump

Stephen Curry, LeBron James, Chris Paul, Kobe Bryant... Les stars de la NBA unies contre Trump

Msn Le 2017-09-25  Source

Les relations entre Donald Trump et les sportifs américains ont pris une forme inédite, glaciale, ce week-end, après les attaques successives du président des Etats-Unis contre les protestataires de la NFL et Stephen Curry.

En traitant de "fils de p..." les joueurs qui ne se levaient pas pendant l'hymne national pour protester contre le traitement des Noirs par la police, vendredi, lors d'un meeting en Alabama, Trump a ligué contre lui toute une partie des stars américaines du sport et suscité une vague de protestation de grande ampleur sur les réseaux sociaux.

Le tweet du président américain annulant l'invitation des Golden State Warriors à la Maison Blanche pour célébrer leur titre NBA, alors que Stephen Curry et d'autres joueurs avaient déjà annoncé qu'ils ne s'y rendraient pas, a fini de déchaîner les commentaires. Samedi, Curry s'est exprimé sur cette annonce: "C'est surréaliste, a réagi le meneur All-Star. Je ne sais pas pourquoi il ressent le besoin de cibler certaines personnes plutôt que d'autres. J'en ai une idée mais je pense que c'est indigne de la part d'un dirigeant d'un pays de s'engager sur cette route. Ce n'est pas ce que font les leaders."

Plus tôt dans la journée, LeBron James était venu au soutien de son coéquipier de Team USA, dans un tweet à la propagation contagieuse qualifiant Trump "d'imbécile". Chris Paul, président du syndicat des joueurs, a lui aussi fait entendre sa voix sur Twitter: "Avec tout ce qu'il se passe dans notre pays, a écrit le meneur des Houston Rockets, pourquoi se concentrer sur qui met un genou à terre ou visite la Maison Blanché#RestezDansVotreDomaine" Avant de rajouter: "Je doute qu'il soit suffisamment un homme pour traiter ces joueurs de fils de pute en face..."

Retraitée des parquets depuis 2016, l'ex-gloire des Los Angeles Lakers Kobe Bryant a tweeté: "Un président des Etats-Unis qui à lui seul crée la division et la colère. Les mots qui inspirent la dissension et la haine ne peuvent pas "rendre sa grandeur à l'Amérique'."

Dans un communiqué, Adam Silver, le patron de la NBA, avait fait part de sa "fierté" de voir que les "joueurs jouaient un rôle actif dans leurs communautés et continuaient à dénoncer ouvertement les problèmes importants".

Stephen Curry, lui, a été touché par le soutien des autres joueurs: "C'est incroyable de voir tous ces gars s'exprimer d'une même voix, a-t-il déclaré. Nous n'essayons pas de diviser ce pays. Nous essayons de réunir les gens et de parler d'amour, de solidarité et d'égalité. Je crois que nous l'avons démontré après ce qu'il s'est passé."

→ Lire l'article au complet sur Msn



Nous vous recommandons