Souleymane Camara, le buteur qui défend l'âme de Montpellier

Attaquant de devoir, anti-star, joueur au service du club : Souleymane Camara symbolise l'état d'esprit de Montpellier qui cherche à surmonter l'épisode le plus douloureux et incertain de son histoire : la disparition de son président-fondateur, Louis Nicollin.

Plus ancien joueur de l'effectif, aux côtés du fidèle gardien Laurent Pionnier, l'attaquant sénégalais, âgé de 34 ans, a inscrit, le 5 août, le but de la victoire face à Caen (1-0), au cours duquel Montpellier a honoré son dirigeant emblématique décédé le 29 juin. "C'était un moment très fort. J'avais envie de jouer pour lui, j'avais envie de marquer pour lui. On avait un rapport sincère de père à fils", rappelait "Souley" brisant sa discrétion naturelle pour commémorer la mémoire de "Loulou".

Pendant cette soirée, tout en symboles, Camara a marqué son 48e but personnel pour Montpellier, devenant le meilleur buteur de l'histoire du club en Ligue 1. "Il n'était pas programmé pour débuter la saison, il joue et marque le seul but. Il fait son boulot de la meilleure des façons sans rien revendiquer pour lui", salue le gardien Pionnier, vieux complice.

En l'absence de la recrue ivoirienne Giovanni Sio, il avait été titularisé à la pointe d'une attaque remodelée à la suite des départs conjugués de l'avant-centre Steve Mounié (14 buts) et du meneur de jeu Ryad Boudebouz (11 buts), transférés respectivement à Huddersfiled (Angleterre) et au Bétis Séville (Espagne).

"Un joueur à l'esprit- club"

Depuis dix ans, et son arrivée en 2007 en provenance de Nice sous forme d'un prêt avec option d'achat, Camara incarne l'attachement au club héraultais, le sacrifice et l'altruisme d'un buteur de service. Et épouse l'histoire moderne de Montpellier, de la remontée en Ligue 1 à l'apogée d'un premier titre avant de retomber dans l'anonymat du championnat.

"Ce joueur très attachant représente une belle période de l'histoire de notre club et y réussit une belle carrière. Il a vécu la remontée en Ligue 1, la finale de la Coupe de la Ligue et le titre de champion", rappelle le président Laurent Nicollin.

Après ses heures de gloire, Camara s'est investi pour sauver à trois reprises Montpellier de la relégation. "Aux côtés de Vitorino Hilton et Pionnier, il est l'un des leaders du vestiaire. S'il ne parle pas beaucoup, il se manifeste quand il a quelque chose à dire", poursuit Laurent Nicollin. "C'est un joueur à l'esprit club. Quand il joue, il est bien. Quand il ne joue pas, il est bien également."

L'ancien international sénégalais, présent à la Coupe du monde 2002, met son ego de côté, s'oublie peut-être un peu et représente le remplaçant idéal pour tout entraîneur. "C'est le joueur dont rêve tout entraîneur", disait son ancien coach, René Girard. "Quand tu penses au groupe avant tout, au club avant tout, au collectif avant de faire ce que tu as à faire, tu peux être sous-côté", s'interroge Pionnier.

Pour preuve, cet attaquant polyvalent a partagé son temps de jeu (375 matchs en Ligue 1) entre titularisations et banc de touche, devenant l'un des remplaçants les plus efficaces de Ligue 1 par ses entrées en jeu décisives.

Ni hier, ni aujourd'hui à 34 ans, ce cadre respecté ne revendique son droit à jouer, sa préférence pour son poste de prédilection. Souleymane Camara est un attaquant de devoir qui fait du replacement défensif une qualité de l'attaquant moderne.

"Il montre l'exemple tous les jours à l'entraînement, à travers l'implication qu'il met dans son métier. Pour durer et être bon quand on fait appel à lui", loue l'entraîneur Michel Der Zakarian. Avec le retour de la recrue Sio, qui a purgé sa suspension, Camara ne retirera aucun privilège de l'attaquant qui défend l'âme de son club.


Auteur: AFP - Webnews

→ Lire l'article au complet sur Seneweb



Nous vous recommandons

Sport

Le Barça passe devant le PSG

Msn

Sport

Djibril Cissé empile les buts en D3 Suisse

Msn