Ndendory: le député Farba Ngom et le Préfet de Kanel se donnent en spectacle en pleine cérémonie funèbre

Ndendory: le député Farba Ngom et le Préfet de Kanel se donnent en spectacle en pleine cérémonie funèbre

Leral Le 2017-02-17  Source
Gravissime ! Ce qui s'est passé hier, à Ndendory dépasse le summum de l'entendement . Figurez-vous que le député Farba Ngom et le Préfet de Kanel se sont donnés spectacle en pleine cérémonie funèbre au domicile de l'ancien Consul du Sénégal Pointe Noire.

Qu'est ce qui s'est passé ? Comment on est-on arrivé là ? Selon un témoin qui a requis l'anonymat, l'incident s'est produit après l'enterrement du défunt. Au retour du cimentière et comme le veut la tradition, la foule s'est installé dans la cour de la maison mortuaire pour faire témoignage à l'endroit du défunt.

Sur les lieux, outre les parents et amis du défunt, il y avait le gouverneur de la région de Matam, les parlementaires du Congo d'où le défunt à fait une partie de vie, les élus , les ministres et les députés originaires du Fouta. Tout allait bien, jusqu'au moment où, nous dit-on, le Préfet de Kanel est arrivé sur les lieux, accompagné du Président du Conseil départemental Abdoulaye Ann. Trouvant, le député Farba Ngom qui "s'était déjà investi maître de cérémonie", il a demandé deux chaises pour lui et son accompagnant.

"Piqué par on sait quelle mouche, le député-maire des Agnam a bondi de sa chaise pour "débiter grave" contre préfet. Au moment où l'assistance médusée, cherchait à comprendre ce qui se passe, Farba enchaîne et menace: tu vas voir que tu es nommé par décret", ajoute notre interlocuteur.

Joint par Leral, le Préfet n'a pas voulu s'exprimer sur l'incident, arguant qu'il préférait avoir l'aval de ses supérieurs hiérarchiques. Farba Ngom a confirmé pour sa part l'incident, mais a livré une autre version des faits. "Le Préfet de Kanel s'est très mal comporté hier. On était en deuil. Nous avons perdu le Consul général du Sénégal à Pointe Noire, l'un des piliers de l'Apr. C'est le président Macky Sall lui même qui a dépêché un avion pour le rapatriement de son corps", a-t-il renseigné.

Avant de poursuivre : " On revenait de l'enterrement et on s'est installé dans la cour de la maison pour des témoignages et des prières à l'endroit du défunt. Tout coup, le Préfet s'est mis à dire qu'il n'a pas de place pour s'asseoir en tant que autorité. C'est ainsi que je me suis adressé à lui, en lui demandant de patienter un moment le temps qu'on lui trouve vite une chaise. Mais, il n'a pas voulu entendre. Et, il a continué pour ainsi dire qu'il a été nommé par décret contrairement à beaucoup d'entre nous. N'ayant pas pu supporter un tel écart de langage, je l'ai pris au mot en lui disant de respecter les gens. Puisqu'il n'est pas le seul sur les lieux à être nommé par décret. Voila ce qui s'est passé. Je prend à témoin, le gouverneur, le ministre Mamadou Talla, l'ambassadeur du Sénégal au Gabon.".

→ Lire l'article au complet sur Leral



Nous vous recommandons

Politique

"Macky Sall est incompétent"

Seneweb

Politique

CEDEAO : L'entrée du Maroc repoussée par Macky Sall

Leral