Combat pour la libération de Khalifa Sall : Rufisque se met en mode « mercredi noir »

Combat pour la libération de Khalifa Sall : Rufisque se met en mode « mercredi noir »

Leral Le 2017-11-16  Source
Au combat pour la libération du maire de Dakar Khalifa Sall, Rufisque a répondu présent en organisant un « mercredi noir » sous l'initiative du Dr Omar Cissé, tête de liste départemental de la coalition Manko Taxawu Senegaal aux législatives de 2017.

Ce sont des militants et sympathisants venus des diverses communes du département et certains même de Dakar et Pikine, qui se sont regroupés mercredi au jardin public de Rufisque pour « exiger la libération immédiate » de Khalifa Sall. « Huit mois, c'est trop », s'est exclamée Astou Dial, la présidente départementale des femmes Khalifistes. Exhibant sa grande détermination dans ce combat, la dame de poursuivre : « Nous ne nous lasserons pas jusqu'à ce que Khalifa sorte de prison et que nous fassions de lui le président de la République ».

Pour les manifestants regroupés dans l'après-midi, tout le tintamarre autour de l'arrestation du maire de Dakar n'est que la conséquence d'une peur du régime face à la montée en puissance de l'édile de la capitale. « C'est après deux sorties que Khalifa a été précipitamment arrêté parce qu'ils ont vu la force qu'il dégageait. Cette cabale c'est juste un moyen d'anéantir un candidat présidentiel, qu'ils savent à même d'empêcher la réélection de Macky Sall », a estimé Astou Dial.

La socialiste n'a pas manqué de décrier le comportement du Parti socialiste dans la vieille cité, qui selon elle, suit Ousamane Tanor Dieng à cause de l'argent. « Au niveau de Rufisque, on a corrompu les responsables des coordinations du Ps, à qui mensuellement la somme de 300 000 francs est allouée », a-t-elle soufflé, affirmant que cet argent en provenance « du directoire du parti et Ousmane Tanor Dieng », atterrit au niveau des 24e, 25e et 26e section.

Pour l'initiateur de la rencontre, Dr Omar Cissé, Khalifa Sall incarne l'avenir du Sénégal, ce qui justifie son soutien infaillible au maire de Dakar. « Qui essaie de réduire en néant quelqu'un dont l'ambition est d'oeuvrer pour le Sénégal, devra en premier marcher sur mon cadavre. Je défends Khalifa pour le Sénégal car c'est lui qui porte l'espoir de tout un peuple », a fait savoir le président du mouvement Vision Rufisque.

Soutien de la première heure du Président Macky Sall lors de la présidentielle de 2009, Dr Cissé dit désormais concentrer tous ses efforts pour le sacre de Khalifa Sall. « Omar Cissé travaille pour que le prochain président de la République soit le député-maire Khalifa Ababacar Sall », a-t-il signifié lors de la rencontre.



Le Quotidien

→ Lire l'article au complet sur Leral



Nous vous recommandons