A la télé, on n'oublie jamais rien. Et c'est bien ce qu'a pu remarquer Ségolène Royal le 16 février. Invitée sur le plateau de BFMTV pour faire face à Ruth Elkrief, la ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie a forcément été interrogée sur le dossier brûlant de ces dernières semaines, le Penelope Gate. La journaliste est revenue sur des propos tenus par Ségolène Royal. Celle-ci parle de Penelope Fillon comme d'une "mère respectable qui a été victime d'un dispositif qu'elle ignorait manifestement".

La ministre a été claire. "Je ne vais pas revenir là-dessus, a-t-elle répondu. Ce que je veux dire sur ce sujet, c'est que là aussi on espère que la Justice fera toute la clarté.""Mais vous voyez, déjà je suis peu de temps avec vous, je suis peu de temps avec les téléspectateurs et déjà ça occupe beaucoup de place donc c'est ça qui n'est plus possible", a ensuite rapidement conclu Ségolène Royal.

Penelope Fillon vit un moment douloureux

Sur le plateau d'LCI le 16 février, il était aussi question de Penelope Fillon. C'est son avocat, Pierre Cornut-Gentille qui est venu la représenter.. "Si la mansuétude va jusqu'à dire que Penelope Fillon ne savait pas qu'elle avait un emploi, je dois vous dire que c'est ce qui la blesse le plus", a-t-il avoué. "Penelope Fillon n'aime pas la lumière, c'est très douloureux pour elle", a enfin déclaré son avocat.

Ces séquences, et bien d'autres, sont à découvrir dans notre zapping du 17 février.