"Je n'ai pas besoin d'une ventriloque" : Emmanuel Macron mouche Marine Le Pen !
Pour la première fois dans l'histoire de la Ve République, un débat d'avant-élection entre les principaux candidats à la présidentielle est organisé par TF1. Benoît Hamon,Emmanuel Macron, François Fillon, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon, cinq candidats favoris dans les sondages, s'adonnent à un débat historique mené par Gilles Bouleau et Anne-Claire Coudray.Autour du débat portant sur le port du burkini sur les plages, Marine Le Pen au répondu au nom d'Emmanuel Macron : « Je sais que vous êtes pour Monsieur Macron ». Pour le coup, la leader FN ne s'attendait peut-être pas à une riposte aussi cinglante du candidat d'En Marche. Soutenu par Jean-Luc Mélenchon, hilare face aux paroles de son éternelle adversaire, Emmanuel Macron a répliqué : «Non, s'il vous plaît, Madame Le Pen. Vous serez gentille, je ne vous fais pas parler, je n'ai pas besoin d'un ventriloque. Je vous assure, tout va très bien. Quand j'ai quelque chose à dire, je le dis, c'est mon habitude ».L'arroseuse arroséeMarine Le Pen a souhaité connaître plus sérieusement l'avis d'Emmanuel Macron sur le sujet. Le candidat ne s'est pas démonté et lui a répondu du tac au tac : «Je l'ai dit très clairement, ça n'a rien à voir avec la laïcité parce que ça n'est pas cultuel. C'est un sujet d'ordre public. Le burkini, je suis pour éviter, comme d'ailleurs le piège nous est tendu par celles et ceux qui veulent diviser la société, d'en faire un grand débat de laïcité. Le piège dans lequel vous êtes en train de tomber, Madame Le Pen, par vos provocations, c'est de diviser la société ».Retrouvez cet article sur Telestar.frLe Grand Débat : Les 5 candidats soutiennent les six autres candidats mis de côté par TF1
Benjamin Castaldi boycotté par Arthur ? L'animateur dément
Evydes Anges 9 a-t-elle tenu son v...u de chasteté pendant 6 mois ? La réponse !
C'est au programme : Marine Le Pen "n'était pas très à l'aise" devant Laurent Gerra
Jean-Luc Mélenchon sèche sur l'orthographe d'ornithorynque... et on le comprend !

→ Lire l'article au complet sur Yahoo



Nous vous recommandons