Sans mise à jour, ce drone ne décollera plus

Le leader du marché des drones, le chinois DJI, a annoncé mardi une nouvelle mise à jour pour son dernier appareil Spark, drone compacte qui a la particularité de pouvoir être commandé avec des gestes de la main. Le nouveau micrologiciel vise à améliorer les performances et la sécurité du vol afin de corriger des problèmes de fonctionnement qui ont provoqué des chutes en plein vol. Elle apporte notamment des optimisations de la batterie, de la fonction PalmLaunch, avec une meilleure stabilité lorsque l'utilisateur fait décoller l'appareil depuis la paume de sa main, et apporte la complète compatibilité avec la télécommande et le casque en vue à la première personne DJI Googles.

Mais, cette mise à jour se distingue surtout par son caractère obligatoire. En effet, la société DJI impose d'effectuer la mise à jour d'ici le 1er septembre prochain, sous peine de ne plus pouvoir faire décoller le drone. Les possesseurs d'un Spark peuvent l'installer via l'app DJI Go 4 ou en utilisant le logiciel DJI Assistant 2 en branchant le drone à l'ordinateur.

Ce n'est pas la première fois qu'un fabricant de drones doit faire face à des problèmes de fonctionnement de ses appareils. En novembre 2016, la firme américaine GoPro avait été obligée de lancer une campagne de rappel de ses drones Karma qui tombaient du ciel, deux semaines après les avoir commercialisés. L'appareil avait finalement été remis sur le marché en février dernier. (man)

→ Lire l'article au complet sur Msn



Nous vous recommandons

High Tech

Google Wifi : installation et configuration

Nextinpact

High Tech

Google Wifi : ses performances face au Netgear Orbi RBK40

Nextinpact