Ziguinchor: Le GIE Kandjibu sollicite de l'aide dans la commercialisation de ses produits
Tilène (Ziguinchor), 3 nov (APS) - La présidente du GIE Kandjibu, situé au quartier de Tilène, à Ziguinchor,Rosalie Goudiaby, a sollicité, mercredi, l'aide des autorités dans la commercialisation de leurs produits.

Le GIEest spécialisé dans la transformation des produits agricoles.
?'Nous sollicitons une aide dans la commercialisation. Nous écoulons nos produits seulement dans des foires et au niveau de nos boutiques. Nous essayons de vendre partout et parfois nous avons des commandes pour les cérémonies religieuses, baptêmes, mariages'', a-t-elle dit.
Elle s'exprimait lors de la visite d'une délégation des responsables du Projet de soutien à la productivité agricole en Afrique de l'Ouest (WAAPP) et de la Banque mondiale dans le cadre de la 8ème mission pour la mise en oeuvre dudit projet.
MmeGoudiaby explique que le GIE a commencé ses activités en 2008 sous forme d'association, avec la fabrication de savon. Deux ans après, elles y ont associé le jardinage, ce qui n'a pas marché faute de surveillance de la production.
?'C'est en 2013 qu'on s'est constitué en GIE pour vraiment commencer la transformation des produits agricoles et notre unité nous a été construite par le Projet d'appui au développement économique de la Casamance (PADEC)'', a-t-elle dit.
Par la suite, le GIE a bénéficié d'une formation sur la transformation des produits locaux, fruits et légumes grâce au Fonds national de recherche agricole et agro-alimentaires (FNRAA). Il a également reçu un soutien d'un montant de deux millions de la WAAPP pour l'équipement.
Outre la commercialisation, la présidente du GIE Kandjibu a également posé la question des charges liées à l'électricité, qui selon elle, est ''très chère'' pour une jeune association de 16 membres.
?'Nous voulons qu'on nous aide à consommer moins d'électricité parce que nous avons des machines dans notre unité que nous ne pouvons pas utiliser car elles consomment beaucoup d'énergie'', a dit Rosalie Goudiaby.

→ Lire l'article au complet sur Aps



Nous vous recommandons