Gabon:"­ "¬un conseiller spécial"­ "¬d'Ali Bongo mis aux"­ "¬arrêts

Gabon:"­ "¬un conseiller spécial"­ "¬d'Ali Bongo mis aux"­ "¬arrêts

Agenceecofin Le 2017-01-11  Source

(Agence Ecofin) - Les promesses de lutte acharnée contre la corruption du président de la République Ali Bongo Ondimba prennent corps."­ "¬Après avoir passé une journée d'audition dans les locaux de la direction générale de la recherche,"­ "¬le conseiller spécial du président de la République,"­ "¬Magloire Ngambia,"­ "¬a été conduit à la prison centrale de Libreville dans la nuit du"­ "¬10"­ "¬janvier.

L'ancien ministre"­ "¬de la Promotion des investissements,"­ "¬des Transports,"­ "¬des"­ "¬Travaux publics,"­ "¬de l'Habitat,"­ "¬du"­ "¬Tourisme et"­ "¬de l"­'"¬Aménagement du territoire"­ "¬entre"­ "¬2012"­ "¬et"­ "¬2015,"­ "¬a été déféré dans cette maison par"­ "¬le premier juge d'instruction en charge du premier cabinet au tribunal de"­ "¬première instance de Libreville,"­ "¬après de longues heures d'interrogatoire dans les locaux du tribunal.

«"Nous,"­ "¬Hortense Ngossanga,"­ "¬premier juge d'instruction au tribunal de première instance de Libreville,"­ "¬en charge du premier cabinet,"­ "¬mandatons et ordonnons à tous les huissiers ou agents de la force publique,"­ "¬de conduire et déposer dans la maison d'arrêt de cette ville,"­ "¬le nommé Ngambia Magloire,"­ "¬né le"­ "¬2"­ "¬avril"­ "¬1971"­ "¬à Mounana"­ (?) "¬domicilié à Sablière et se dit jamais condamné"­»"¬,"­ "¬renseigne le mandat de dépôt.

Selon les premiers éléments de l'enquête,"­ "¬le conseiller spécial du chef de"­ "¬doit répondre des faits présumés de détournements des deniers publics."­ "¬Des faits qui,"­......



Nous vous recommandons