Basse-Casamance: La production de riz augmente grâce aux semences de l'ANCAR
Enampore (Ziguinchor), 3 nov (APS) - Les productions de riz dans les villages d'Essyl et Badiate, situés dansla communauté rurale d'Enampore (Sud), et de Nialor (Bignona), ont connu une nette amélioration grâce aux semences ?'sahel et Nerica'' distribuées parl'Agence nationale de conseil agricole et rural (ANCAR).


Dans le cadre de la 8ème mission d'appui de la Banque mondiale et du gouvernement du Sénégal pour la mise en oeuvre du Projet de soutien à la productivité agricole en Afrique de l'Ouest (WAAPP), les villages d'Essyl , de Badiate et de Nialor ont reçu, mercredi, la visite d'une délégation des deux structures.


Le WAAPP a pour but de créer et diffuser dans les zones absolument prioritaires des technologies améliorées qui sont adaptées aux priorités absolues de la région telles qu'identifiées par le Conseil de recherche agricole de l'Afrique centrale (CORAF)


Situé dans la Basse-Casamance, dans la communauté rurale d'Enampore, Essyl est un petit village qui a reçu dans le cadre de ce projetl'appui de l'ANCAR pour l'amélioration de saproductivité.


Lors de la visite, la conseillère agricole de l'ANCAR à Essyl, Elisabeth Lankiane a assuré que le rendement est passé du simple au triple.


?'Nous étions avant la distribution de ces semences à 1,5 tonne. On est à 6 tonnes à l'Hectare maintenant. Ces variétés de semences qu'on a apportées ont un cycle plus court (90 jours) et sont plus productives'', a-t-elle expliqué.


De son côté, la présidentedu groupement des femmes du village d'Essyl, Marie Manga, a salué l'utilisation de ces variétés. ?'Nous apprécions également le riz car il est de bonne qualité, a-t-elle dit, tout en relevant que que sa prochaine récolte va baisser à cause de la rareté des pluies.


?'L'année dernière, j'ai récolté 20 sac de riz. Mais cette année, je ne pourrais pas atteindre ce rendement à cause de la rareté des pluies'', a-t-elle dit.


Le constant est le même au village de Badiate situé dans la même communauté rurale (Enampore) où le rendement dans cette partie de la région est passé du simple au double.



Aissatou Goudiaby, propriétaire d'un des champs visités, a également salué la variété sahel, notant que l'ancienne variété de riz ne produisait pas suffisamment avec la rareté des pluies. Installée au milieu de son champs, elle assure avec fierté, que cette année, sa récolte va doubler.


A Nialor, dans le département de Bignona,lesfemmes et les hommesont formé une haie d'honneur pour saluer la délégation du WAPP et de la Banque mondiale.


Le chef de village de Nialor, Idrissa Diédhiou a aussi apprécié la ?'bonne qualité'' de la semence de l'ANCAR. ?'Il y a un grand changement. Avant on avait entre 40 et 50 tonnes mais avec ce projet, nous obtiendrons près de 100 tonnes de riz ou plus'', a t-il dit précisant que la production de l'année dernière n'est pas encore épuisée alors qu'auparavant, elle tenait juste deux mois.


?'C'est une belle réussite et je fais partie des premiers producteurs à accepter ce projet et depuis l'année dernière on a commencé à utiliser ces semences'', a-t-il dit prenant à témoin sa femme, Fatou Diédhiou avec qui il est copropriétaire du champ.


Dans le département de Bignona, 34 villages ont reçu ces semences.


Au village de Basaaf dans la commune de Koussi-Sedhiou, la production, avant le début du projet, était de 1,5 tonne. Actuellement, les producteurs arrivent à récolter pendant la contre saison 108, 5 tonnes de riz et 2 tonnes avec la variété Nerica en hivernage.


Le directeur de l'ANCAR en Basse et moyen Casamance, Ibrahima Badiane, a soutenu que l'utilisation de ces variétés de semences a suscité un grand engouement chez 12000 producteurs et d'autres sollicitent l'appui de l'ANCAR.


Pour la Directrice générale de l'ANCAR, Mariama Dramé,il faut professionnaliser les producteurs dans la production de semences pour la pérennisation du projet tout en souhaitant que leur activité s'étendent jusqu'à la mini-rizerie


→ Lire l'article au complet sur Aps



Nous vous recommandons