Pape Massène Sène appelle à donner à la culture sa place dans le développement humain durable

Aps Le 2016-02-24  Source
Rufisque, 24 fév (APS) - L'enseignant, chercheur et conservateur au musée Théodore Monod, Pape Massène Sène a appelé, mercredi, à accorder à la culture une place plus importante dans le développement humain durable.
Une place plus importante de la culture dans le développement humain durable permettrait de donner les possibilités aux populations de se développer en "tenant compte de leur socle communautaire", a estimé M.Sène.


"Il nous faut restaurer la culture comme système de production économique qui génère des revenus à l'image des autres systèmes de production qui créent des emplois et qui participent à la prospérité des communautés et des pays", a estimé Pape Massène Séne.

Le chercheur et conservateur au musée Théodore Monod intervenait dans une conférence initiée par la Fondation Sococim sur le thème: "la diversité culturelle au Sénégal: des opportunités pour un développement durable".

"Il nous faut parler de la culture comme levier de développement qui interfère pour permettre à d'autres secteurs d'activité de se développer. Dans le Plan Sénégal Emergent (PSE), on parle du tourisme comme l'un des leviers s'alimentant à partir de la culture", a souligné M.Séne.

Il a soutenu que la culture n'est pas seulement un adjuvant, mais aussi un facteur de développement, parce qu'aidant à "construire le vivre ensemble".

"C'est la culture qui construit le vivre ensemble. Il n'y a pas et il n' y aura jamais au monde un pays qui peut se développer sans sécurité et sans paix. L'élément déterminant de production d'une paix dans une société est la culture", a-t-il relevé.

"La sécurisation des populations passe par les liens tissés entre eux. C'est-à-dire le lien qui permet de respecter l'autre, de lui donner sa place et de faire en sorte que cote à cote ensemble l'on puisse aller à la conquête du développement", a ajouté Pape MassèneSène.

Aussi, a-t-il invité les africains, à ne plus réduire la culture à ses simples expressions artistiques au risque de ne plus lui faire jouer son rôle véritable.

"Ce qui se passe au Sénégal comme dans d'autres pays ou l'on néglige la culture est qu'on réduit la culture à ses expressions artistiques qui en sont une composante essentielle. Il faut de manière générale que nous arrêtions de réduire les cultures à leurs simples expressions artistiques", a-t-il soutenu.

C'est une approche, selon lui, "réductrice et grave", parce que les Âœuvres artistiques ne sont pas le socle communautaire qui exige un certain type de comportement et la mise de règles à respecter.

IG/PON

Dites-nous ce que vous pensez de cet article ?

Nous vous recommandons