SOUS LE SIGNE D'UN HOMMAGE A OUSMANE DAN FODIO
Comme dans le passé, l'édition de cette année de cette rencontre religieuse s'est tenue sous le signe d'un hommage rendu à un grand personnage de la Ummah Islamique, du 19esiècle, en l'occurrence Ousmane Dan Fodio. Ce après le roi Samory Touré dont Cheikh Nouridine Samba Diallo a, dans les précédentes éditions, rétabli l'histoire qui lui a été maladroitement racontée, et écrite par des personnes et des femmes malintentionnés qui voulaient coûte que coûte détruire ce grand personnage de l'histoire Africaine. Il en a été de même pour Wardiabé Ndiaye, l'un des personnages qui ont efficacement contribué à l'introduction de l'Islam au Sénégal.

En effet, le guide de Sagne Bambara a porté cette année son choix sur un homme peut ordinaire et qui pourrait, à la limite, servir d'exemple aux nouvelles générations dans le changement de leurs comportements. Homme de Dieu, doté d'un rare savoir dans le cercle des érudits de l'Islam ayant marqué son époque, et du «Makham Mouhamadya» qui lui permettait de donner l'usage de n'importe quel secret confrérique, Ousmane Dan Fodio était un devin hors pairs. Il avait ainsi prédit beaucoup d'évènements et de faits qui devaient marquer l'histoire de la religion musulmane et la «Tarikha Al Tidianiya».

Son niveau intellectuel dépassait l'entendement et beaucoup de personnes l'appréciaient ou se joignaient en lui pour connaître les nouveaux enseignements et apprentissages islamiques. Le fait de le choisir comme personnage d'honneur pour ce gamou annuel obéit, selon Cheikh Ibrahima Diallo, le fils aîné de Cheikh Nouridine Diallo, à la volonté du Cheikh de montrer cette figure emblématique de l'Islam comme exemple (valeur), en tant qu'éducateur. Il s'y ajoute le besoin de repeindre l'histoire de ce grand homme de Dieu afin de bâtir une société plus prospère en termes de caractères et comportements humains.

→ Lire l'article au complet sur Sudonline



Nous vous recommandons