Pinturault: "Des Mondiaux vraiment mauvais"

Sans illusion avant la dernière épreuve du slalom, Alexis Pinturault dresse d'ores et déjà un bilan sans concession sur sa quinzaine décevante à Saint-Moritz. A l'image de sa performance ce vendredi dans le géant (7e).

Voilà qui donne encore un peu plus de relief à la victoire la veille d'une Tessa Worley, exacte au rendez-vous que la Française avait fixé à ses concurrentes en tant que grandissime favorite du slalom géant. 24 heures plus tard et c'est l'autre leader de l'équipe de France, chez les hommes, Alexis Pinturault qui a failli sous la pression de ce statut. Comme dans le combiné,qu'il abordait déjà en candidat désigné au podium, avant de déchanter et d'échouer à une décevante dixième place, le Tricolore a, malgré sa régularité de la saison dans la discipline avec trois victoires à son actif (Sàlden, val d'Isère, Adelboden), dû se contenter d'une septième place à près d'une seconde du boss Marcel Hirscher, lui, impérial.

Et «Pintu», sans même espérer pouvoir sauver dimanche en slalom une quinzaine tout de même rehaussée d'un titre par équipe, fait déjà son mea culpa, teinté d'une évidente amertume: "Il y a forcément beaucoup de déception, avoue le skieur de Moûtiers au micro d'Infosport+. Je viens ici, on m'attend forcément comme l'un des......

→ Lire l'article au complet sur 24matins



Nous vous recommandons