Pape et Cheikh au Grand Théâtre : Les précisions de Guissé Pène

iGFM - (Dakar) Entre les soussignés ils s'agissaient d'une Convention ce qui change de Statut juridique par rapport à un contrat.

Même si la convention entre le Groupe Pape et Cheikh stipule la fin du spectacle à 2h du matin un consencus prévoit un payement de pénalités au delàs de chaque heure de dépassement.

j'ai personnellement été approché en ma qualité de chargé de communication et Régisseur Général du spectacle de Pape et Cheikh à 2h20 par le responsable technique du Grand Théâtre pour me signifier la fermeture des rideaux sous le prétexte qu'il y avait dépassement de 20mn sur l'horaire, je lui fait savoir qu'il ne restait que 2 titres (Lonkotina et Baaxou Maam un total de 14mn) à exécuter.

Le technicien dans une autorité exacerbée s'est permis de fermer les rideaux alors que les artistes étaient encore sur scène devant un nombreux public.

La mission essentielle du Grand Thêatre dans son statut de service public étant la promotion et le développement des expressions culturelles il ne lui est pas permis d'abuser d'autorité surtout avec des acteurs culturels organisateurs qui sont les rares à payer «intégralement» leur location à hauteur de 3,740 millions.

1- Dans une atmosphère ou l'insécurité est une réalité comment le public aurait dû comprendre la brusque fermeture des rideaux sur des artistes sur scèné Cela aurait pu avoir de graves conséquences.

2- Cette brusque fermeture dénote d'attitude irrespectueuse sur un public encore sur place.

3- Moi personnellement en ma qualité de conseiller de l'administrateur du Grand Thêatre et régisseur Général du spectacle, si ne puis être objet de déférence pour 34 mn de dépassement ne pourrait-on pas me permettre d'en arriver au temps des pénalités'

La première remarque est que monsieur Kessy Bousso n'est pas assez soutenu dans sa mission de faire du Grand Thêatre un temple d'expression et de services culturels.

La culture ne se gère pas par des humeurs ni par autorité.

Il est regrettable pour une fête d'en terminer par des procédures de contentieux.

Il urge donc pour monsieur Kessy Bousso de reprendre sa délégation et donner une nouvelle impulsion au Grand Thêatre qui est aujourd'hui devenu objet de plusieurs revendications parce que tout manquements de son personnel lui incombe et lui retombe.

Guissé Péne



Nous vous recommandons

Actualité

Football-L'ascension royale de Ismaila Sarr

Igfm