Miraculé contre l'OM, le PSG arrache le nul dans le Classique

Le PSG a évité la défaite contre l'OM lors du Classique, grâce à un but à la dernière minute d'Edinson Cavani (2-2).
Le match : 2-2


Le PSG a eu chaud, très chaud contre l'OM, évitant de concéder sa première défaite de la saison grâce à un but sur coup franc d'Edinson Cavani à la dernière seconde de la rencontre. De chaleur, il en a été question en début de match. A l'image de leurs supporters, les Marseillais étaient chauds bouillants pour ce Classique, présenté comme un des plus déséquilibrés de l'histoire. Et, comme souvent dans l'histoire entre ces deux clubs, la logique n'a pas été respectée... Dans la vapeur des fumigènes et entre deux explosions de bombes agricoles, ils ont mis une énorme pression aux Parisiens, avec pressing haut et agressivité. Frank Zambo Anguissa a symbolisé cet OM chien fou, allant au carton dès qu'un Parisien traînait dans son secteur et s'enflammant en tentant des gestes techniques improbables. Le Camerounais a aussi mis un bon tampon dans le bas du dos de Neymar (15e), qui a semblé ressentir une gêne pendant toute la rencontre. ?a n'a pas empêché le Brésilien d'égaliser à la demi-heure de jeu d'une frappe croisée à ras de terre (33e).
Le film du match
Il a refroidi l'ambiance dans un Vélodrome incandescent depuis un quart d'heure et l'ouverture du score de Luiz Gustavo (16e). Précieux à la récupération et à la première relance, le milieu a eu tout le temps de placer une lourde frappe depuis l'extérieur de la surface, Marco Verratti levant juste la jambe pour la forme. La possession de balle a progressivement basculé à l'avantage des Parisiens, à mesure que les Marseillais péchaient physiquement, mais ils n'ont pas su comment l'utiliser : hormis une tête toute molle de Thiago Silva à la 75e minute, ils ne sont pas procurés la moindre opportunité en deuxième période. Regroupés dans leur moitié de terrain, les Marseillais n'ont rien lâché et se jetaient à l'attaque comme des morts de faim dès qu'ils récupéraient le ballon.

Ils ont raison d'y croire : l'inconcevable est survenu à la 79e minute. Entré en jeu à la place de Mitroglou, Clinton Njie s'est battu avec Adrien Rabiot pour un ballon sur le côté droit de la surface. A l'arrache, le Camerounais a réussi à centrer vers Florian Thauvin, qui coupait sa trajectoire. Les Parisiens ont légèrement craqué, à l'image de Neymar. Il s'est fait expulser à la 87e minute, recevant son deuxième carton jaune de la soirée pour un geste d'humeur sur Lucas Ocampos. En supériorité numérique, Bouna Sarr puis Morgan Sanson ont eu l'occasion de tuer le match, mais la frappe du premier a été déviée par Alphonse Areola et celle du deuxième n'était pas cadrée (88e). L'OM a laissé passé sa chance. Edinson Cavani a alors égalisé sur un coup franc concédé par Bouna Sarr dans les arrêts de jeu (90e+3). Un résultat dur à digérer pour les Marseillais.

15
Le PSG est invaincu depuis quinze matches dans un Classique, toutes compétitions confondues. Sa dernière défaite contre l'OM remonte au 27 novembre 2011 (0-3).
Le joueur : Mbappé a tout raté
Kylian Mbappé a certainement livré son match le moins abouti depuis son arrivée au PSG. L'international français n'a jamais réussi à faire la différence balle au pied. Il a pourtant tenté de provoquer Rolando, Luiz Gustavo ou Jordan Amavi, mais il ne les a jamais passés. Le milieu brésilien, certainement le meilleur joueur sur la pelouse, a multiplié les retours pour l'arrêter. Il aurait dû bénéficier d'un penalty (54e), lorsque Jordan Amavi a réussi un tacle magnifique dans ses pieds, avant de toucher le ballon de la main dans la surface. Mais l'arbitre n'a pas vu la faute et le jeune homme a eu la maladresse de toucher M. Buquet, qui l'a logiquement averti. Il a terminé sa rencontre par un tout droit en touche (75e), avant de sortir à la 80e minute.

→ Lire l'article au complet sur Xalimasn



Nous vous recommandons

Sport

L'UEFA dévoile son équipe type du siècle

Setal