Mali - Contingent de la Minusma : Un soldat mutin tue deuxcasques bleus tchadiens

Un soldat du contingent tchadien de la Minusma a tué jeudi deux de ses compatriotes, un chef d'unité et un médecin militaire, à Kidal, dans le nord-est du Mali. Le casque bleu mutin qui se plaignait de ses conditions de vie a été arrêté.

«Le casque bleu tchadien mutin n'a pas supporté les observations de son supérieur qui l'accusait de choses graves. Encouragé par ses camarades,il a mené une fronde, une petite mutinerie contre la hiérarchie depuis mercredi soir et ce jeudi, il a tué un commandant tchadien à Kidal», a indiqué, le 25 février, une source sécuritaire au sein de la Mission de l'Onu au Mali (Minusma).
Un autre casque bleu tchadien, blessé, est également décédé, selon la même source, précisantqu'il s'agit d'un médecin militaire. «Lesoldat mutin qui se plaignait de ses conditions de vie au sein du contingent est aux arrêts. Il sera transféré demain [vendredi] à Bamako», a-t-elle poursuivi, affirmant ignorer s'il allait demeurer au Mali ou être renvoyé au Tchad.
«Tout le monde sait que les Tchadiens [de la Minusma] se plaignaient de leurs conditions de vie», a commenté un élu de Kidal qui s'est exprimé sous le sceau de l'anonymat.

Vive tension à Tessalit
«Par ailleurs, la tension était vive jeudi au sein du contingent tchadien à Tessalit, au nord de Kidal, où une dizaine de soldats ont été arrêtés par la hiérarchie pour indiscipline», a indiqué une autresource de sécurité à la Minusma, sans donner les raisons de cette tension.
Des soldats tchadiens mécontents de leurs conditions de vie ou réclamant des arriérés de solde avaient abandonné leurs positions en signe de protestation en septembre 2013 et en novembre 2014.
jeuneafrique.com

→ Lire l'article au complet sur Lequotidien



Nous vous recommandons

Actualité

Macky SALL en Afrique du Sud, du 23 au 24 octobre 2017

Ndarinfo