Macky Sall, gardien de la Constitution : son frangin, Aliou, gardien des caisses d'argent de la République

Macky Sall, gardien de la Constitution : son frangin, Aliou, gardien des caisses d'argent de la République

Dakarmatin Il y'a 1 semaine  Source
On ne le dira jamais assez ! Le Président de la République vient de donner raison à ses pires pourfendeurs qui le créditent de penchants "patrimoniaux

En effet, le Chef de l'Etat, qui a nommé, au détour du 1er Conseil des ministres du Gouvernement II de Mahammed Boun Abdallah Dionne, son frère et maire de Guédiawaye, à la tête de la Direction générale de la Caisse des dépôts et consignations, fait de lui l'un des occupants des plus stratégiques Stations de la République.

Du coup, par la magie d'un raccourci rapide, on pourrait dire que c'est le grand-frère, Macky Sall, qui est le gardien de la Constitution. Et son petit-frère, Aliou Sall, gardien des caisses d'argent de la République. Alors, inutile de lui en tenir rigueur, si ce dernier dit remercier vivement "le Chef de l'Etat.

Mais il y a pire. Car Macky Sall donne, ainsi, du crédit à ses détracteurs qui croient dur comme fer qu'il est capable de tourner à gauche, quand il clignote à droite.

La preuve, après avoir, vainement, promis de réduire son mandat présidentiel de sept à cinq ans, Macky Sall, qui a confié, il y a de cela quelques mois, dans les colonnes de JeuneAfrique.com, que jamais il ne signerait un décret nominatif en faveur de son frangin, Aliou Sall, a surpris son monde.

En faisant ce que nul ne croyait possible : propulser son propre frangin à une Station aussi stratégique et sujette à toute sorte de supputations aux senteurs nauséabondes de fric.

Actusen

→ Lire l'article au complet sur Dakarmatin



Nous vous recommandons