Le saviez-vous ? Plus d'épouses, plus de risques liés aux maladies cardiaques

Le saviez-vous ? Plus d'épouses, plus de risques liés aux maladies cardiaques

Leral Le 2017-08-22  Source
La polygamie nuit à la santé et augmenterait de quatre le risque de maladie cardio-vasculaire chez l'homme. C'est une conclusion d'une étude réalisée par des chercheurs saoudiens dans cinq centres hospitaliers dudit pays. Maintenant au Sénégal où ce phénomène est très présent, combien de malades du coeur pourrait-on décompter dans nos établissements de santé et dont le développement de leur maladie serait lié au nombre d'épouses ?

Au Sénégal, pour corriger une femme qui est « insoumise » à son mari et « très impolie » envers sa belle-famille, on demande dans la plupart des cas à l'homme de lui trouver une coépouse. Comme ça, disent-ils, elle va « se régler » comme une montre. Comme si la coépouse était le « médicament calmant » des femmes en couple monogame !

Certains hommes n'hésitent pas à suivre à la lettre un tel conseil. Ils vont jusqu'à prendre trois à quatre épouses tel que recommandé dans la religion musulmane. Du coup, l'homme polygame, après avoir franchi ce seuil dans la vie de couple, bombe le torse. Avec quatre conjointes. Il est « gâté » ! On prend bien soin de lui.

Chacune des épouses à son tour à prendre. Elles rivalisent d'ardeur, de coquetterie ? envers leur mari et seigneur. Seulement, une telle vie heureuse ne dure que le temps d'une ? sieste. Ce n'est qu'une attitude adoptée juste pour rendre jalouses les autres coépouses. En général, les femmes qui se partagent le même conjoint, ne s'entendent guère, elles se créent des problèmes.

Ce qui indispose le conjoint. Lequel finit le plus souvent par quitter le domicile conjugal au bon milieu de la nuit, pour aller se caser chez un ami ou parent. Tellement, la tension a atteint ses limites. Parfois, tout dégringole. Du coup l'homme est stressé par ce climat délétère et ses pensées deviennent noires. Il n'est plus lui-même. La polygamie ne serait-elle donc pas l'ennemie juré de l'homme ? On ne saurait le dire.

Toutefois, les chercheurs saoudiens ont touché du doigt là où il fait le plus mal. Les mariages heureux sont bons pour la santé cardiovasculaire, mais seulement lorsqu'il s'agit de monogame. Une étude réalisée par ces chercheurs et praticiens de la sante révèle que « la polygamie nuit à la santé cardiovasculaire de l'homme polygame ».

Et que le niveau de risque et la gravite des maladies du coeur augmenterait avec le nombre d'épouses. Cette enquête d'observation réalisée dans cinq centres hospitaliers de l'Arabie Saoudite et des Emirats Arabes Unis a comparé la relation entre la présence et la gravite de la maladie coronarienne et le nombre d'épouses.

Les chercheurs que les hommes qui sont en couple polygame ont un risque accru de 4,6 fois de maladie cardiovasculaire. Selon le professeur Michel Komajda d'Abou Dhabi, le stress à long terme dans la vie de famille augmente le risque du coeur coronarien. Le cardiologue au Roi Faical Specialist Hospital et Centre de Recherche de Jeddah, en Arabie Saoudite, le docteur Amin Daoulah, explique à ce propos que les monogames ont souvent une meilleure santé et longévité générale.

Maintenant au Sénégal où cette pratique est bien ancrée dans notre vie de tous les jours, combien de malades du coeur pourrait-on décompter dans nos établissements de santé et dont le développement de leur maladie serait lié au nombre d'épouses ?

Le Témoin

→ Lire l'article au complet sur Leral



Nous vous recommandons

Actualité

Mbettel ... Saison 2 ... Episode 21

Xalimasn