Le Réquisitoire De Feu Du Parquet Contre Abdoul Mbaye

Le procès opposant l'ancien Premier ministre Abdoul Mbaye et son ex-épouse, Aminata Diack, a été renvoyé au 4 mai prochain. Et pour cause, le premier a renforcé sa défense en enrôlant deux nouveaux avocats, Mes Bamba Cissé et Baboucar Cissé. Ces derniers trouveront sur leur chemin l'adjoint au procureur de la République. Qui a produit un réquisitoire de feu que Libération vous propose ci-dessous en exclusivité.

«(...) Il résulte de l'information qu'au cours d'une procédure de divorce, les époux Mbaye ont chacun déposé un livret de famille délivré par le même centre d'état civil avec des mentions différentes relativement au régime des biens. Que pour justifier cette contrariété de documents, le sieur Mbaye invoque sans le produire une ordonnance rectificative rendue le 25/05/1994 par le Président du tribunal départemental de Dakar.

Qu'en sollicitant par requête adressée au Président départemental le changement du régime juridique des biens, le sieur Mbaye savait pertinemment que la procédure usitée pour ce faire est illégale. (...) Il résulte également des déclarations de la dame Aminata Diack que le sieur Mbaye savait pertinemment que le changement du régime juridique des biens était illégal, raison pour laquelle il a omis de lui restituer ledit livret.

Qu'en outre, contrairement à ses habitudes, le sieur Mbaye a omis sciemment de saisir ses avocats pour initier ladite procédure, ce qui dénote d'une volonté claire de contourner la législation en la matière. Qu'en initiant, malgré tout, une telle procédure qui a permis de changer le régime juridique des biens, le sieur Mbaye a fourni à l'officier d'état civil les moyens nécessaires de la commission du faux étant entendu que le faux porte aussi bien sur les ratures et surcharges que sur le changement du régime juridique des biens ; attendu que l'usage du faux ainsi commis découle même du comportement du sieur Abdoul Mbaye, qui a consisté à déposer ledit document falsifié dans la procédure de divorce qu'il a initiée devant le tribunal d'instance hors classe des céans. Qu'il y a lieu de le renvoyer de ces chefs.

Attendu qu'aux termes de l'article 379 du Code pénal ‘'quiconque soit en faisant usage de faux noms ou de fausses qualités soit en employant des manÂÂœuvres frauduleuses quelconques, se sera fait remettre ou délivrer, ou aura tenté de se faire remettre ou délivrer des fonds, des meubles ou des obligations, dispositions, billets, promesses, quittances ou décharges et aura par un de ces moyens escroqué ou tenté d'escroquer la totalité ou partie de la fortune d'autrui, sera puni d'un emprisonnement d'un an au moins et de cinq ans au plus, et d'une amende de 100.000 à 1.000000FCFA''.

Qu'il résulte également des articles 3 et 3 du même Code que ‘'toute tentative de crime ou délit qui aura été manifesté manqué son effet que par des circonstances indépendantes de la volonté de son auteur, est considérée comme le crime ou le délit lui-même'' ; attendu qu'il résulte de l'information que le sieur Abdoul Mbaye a fourni volontairement à l'officier d'état civil des moyens de commettre un faux dans un document administratif; que le faux porte sur le changement de régime juridique des biens.

Attendu qu'en produisant dans la procédure de divorce dirigée contre son épouse la dame Aminata Diack le livret de famille dans lequel le régime juridique des biens a été frauduleusement changé, le sieur Mbaye avait manifestement l'intention de soustraire les biens de la liquidation de la communauté ; que la conséquence d'une telle action est de porter atteinte à tout ou partie de la fortune de la dame Aminata Diack. Attendu que la tentative d'escroquerie s'est manifestée par un commencement d'exécution qui se caractérise par la production du faux document ; que ce commencement d'exécution n'a pas manqué son effet que par la vigilance du conseil de la dame Diack et du juge de la famille.

Qu'ainsi le délit est établi nonobstant l'absence de plainte dès l'instant que les éléments constitutifs sont réunis. Qu'il y a lieu de renvoyer le sieur Mbaye de ce chef.»

Auteur: Cheikh Mbacké Guissé - Libération - Seneweb.com



Nous vous recommandons

Actu en continu - Dernière minute

Un répertoire détaillé des entreprises togolaises bientôt disponible

Latribune

Grégory Lemarchal : Dix ans après son décès, Karine Ferri ne l'oublie pas

Closermag

BB Brunes : "Il faut vivre des choses pour ensuite écrire des chansons"

Msn

Raul Arevalo nous raconte "La Colère d'un homme patient"

Msn

La musique jamaïcaine débarque à la Philharmonie de Paris

Msn

Actu People

Nikola Lozina répond à son ex Jessica : "Je suis rentré seul dans la télé, je n'ai pas besoin d'une femme pour m'assumer" !

Public

Test Brevet / Bac : Es-tu incollable sur l'Histoire de la France ?

Public

Patrick Sébastien, le temps des copains avant le départ vers La Cinq

Telestar

M6 dans les coulisses de la Garde républicaine

Tvmag

Shy'm annule l'in­té­gra­lité de sa tour­née

Voici

Actu Sport

Luis Suarez en habituel guide du Barça

Msn

Foot : l'Olympique lyonnais rejoint le Paris Saint-Germain en finale de la Ligue des champions féminine

Msn

Sergio Conceiçao prolonge de deux saisons avec le FC Nantes

Msn

Liga: le Barça corrige l'Espanyol et maintient la pression sur le Real Madrid

Msn

BUNDESLIGA : Le Bayern Munich sacré champion d'Allemagne !

Rewmi