Kim Jong-Nam : une vie modeste qui ne le protégeait en rien

Kim Jong-Nam : une vie modeste qui ne le protégeait en rien

24matins Le 2017-02-17  Source

Avec son train de vie modeste à Macao, Kim Jong-Nam était loin de l'opulence et du pouvoir de son demi-frère, leader suprême de la Corée du Nord. Mais il a toujours été vu comme un danger pour la dynastie au pouvoir à Pyongyang.

Des amis dans l'enclave chinoise mondialement connu pour ses jeux d'argent parlaient cette semaine d'un homme assez libre qui offrait des dîners bien arrosés, malgré un "ordre permanent" de son demi-frère Kim Jong-Un pour l'éliminer physiquement, selon des chefs du renseignement à Séoul.

Cet ordre, disent-ils, a été exécuté lundi quand Kim Jong-Nam a été assassiné à l'aéroport international de Kuala Lumpur par des femmes agissant pour le compte de la Corée du Nord.

Pourtant, les gens qui connaissent l'aîné des Kim le décrivent comme un homme vivant sans grande protection et pas excessivement prudent.

"Je pense que ce n'était tout simplement pas dans son caractère", a confié un ami au quotidien South China Morning Post, ajoutant que Kim se déplaçait sans gardes du corps, à Macao ou ailleurs.

"Il menait une vie tranquille ici. Evidemment, il se sentait protégé par la Chine. Macao lui convenait personnellement. Il y aimait les bons côtés de la vie. Macao lui offrait sécurité et divertissement", raconte cet ami, décrivant un homme joyeux et facile à approcher.

Fils aîné de l'ancien dirigeant nord-coréen Kim Jong-Il, Kim fut un temps pressenti pour être l'héritier du régime communiste. Mais son père a changé d'avis pour une raison inconnue.

L'aventure de Kim à Tokyo en 2001, où il avait été arrêté à l'aéroport avec un passeport falsifié de la République dominicaine -- apparemment pour visiter Disneyland -- est souvent citée pour expliquer la raison de sa disgrâce.

En exil, il......



Nous vous recommandons

Actualité

Montpellier, le rêve est passé

Msn