Face à l'extrémisme religieux, les Khadr proposent la pensée de l'Islam Soufi

La deuxième édition de la conférence islamique de l'Afrique de l'Ouest de la fondation Cheikhna Cheikh Saadbou se prépare. Prévue les 08 et 09 juillet 2017, à Dakar et les 12 et 13, à Nimzatt en Mauritanie, elle se penchera sur la réponse à apporter à l'extrémisme religieux, autour du thème: "Réponses de l'Islam face aux enjeux du monde".

L'extrémisme religieux est en train d'écorner l'image de l'Islam. Une situation qui inquiète au plus haut point la communauté Khadria. A travers la fondation Cheikhna Cheikh Sadibou présidée par Cheikh Atkhana Aidara, elle organise, du 8 au 13 juillet 2017, une conférence internationale dans ce sens. La première partie se tiendra au Sénégal, du 08 au 09 juillet. L'autre en Mauritanie, du 12 au 13 juillet.

La rencontre regroupera des intellectuels musulmans d'ici et d'ailleurs. Un point de presse en prélude à la rencontre a été organisé, le mardi dernier aux Hlm Rufisque. "A chaque fois que des actes de violence sont perpétrés quelque part dans le monde, on parle d'un terrorisme islamique, alors que les extrémistes sont de toutes les sphères religieuses. Nous refusons que l'Islam soit systématiquement assimilé à la violence et au terrorisme", déclare Cheikh Ibra Guèye, secrétaire général de la fondation Cheikhna Cheikh Saadbou.

Lors de la conférence internationale, il s'agira "de relever le défi du débat d'idées, de manière à conceptualiser une nouvelle grille de lecture dans les relations internationales", renseigne-t-il. Cheikhna Cheikh Saadbou est d'avis que "les intellectuels musulmans doivent relever ce défi, afin qu'on sache qu'en puisant dans les sources du Coran et de la Sunna, on peut parfaitement régler les problèmes d'ordre économique, social et environnement qui interpellent l'humanité". De ce fait, souligne Cheikh Ibra Guèye, "à l'issue de ces débats féconds entre intellectuels musulmans, un référentiel articulé sur l'ensemble des onze thèmes, sera mis sur pied".

Cette conférence internationale de la fondation Cheikhna Cheikh Saadbou, coïncide avec le centenaire du rappel à Dieu du fondateur de la Tarikha Khadr. Pour Amadou Moustapha Diaw, le président du Comité scientifique de la conférence, "faire référence au Soufisme amène à proposer une réponse de l'Islam sur la santé, l'économie et l'environnement". Tout en faisant savoir que le programme de modernisation des cités religieuses a été théorisé en premier par son guide Cheikh Atkhana Aidara, avant de plaider pour la modernisation de la cité religieuse de Ngoumba Nguéwoul.

Il faut noter que les différentes cérémonies seront placées sous la présidence des Chefs d'Etat Macky Sall, Abdel Aziz et Adama Barro.

Enquête


Nous vous recommandons

Actualité

LA FÊTE DE KORITÉ SERA CÉLÉBRÉE LUNDI ( Sénégal )

Leral

Actualité

RAMADAN DE NGAGNE EPISODE 29 FINALE

Leral

Actualité

Les attentats au Pakistan ont fait 57 morts

Senepeople

Actualité

Rihanna interpelle Macron et Trudeau sur Twitter

Senepeople